INSTINCTIV'TENNIS ACADEMY
 


L’extraordinaire aventure de la conscience. L’échelle des mondes
Méditations·Dimanche 17 novembre 2019·

Un univers immense toujours en extension

L’univers nous apparaît immense, apparu selon les scientifiques il y a environ 13 milliards d’années, il serait depuis en extension de quelques 600 kilomètres par seconde. Cela nous donne le vertige... Notre voie lactée à elle seule contient de 200 à 400 milliards d’étoiles dont 200 milliards  de planètes, parmi lesquelles, 48 milliards seraient “vivables”, pourraient être des lieux de vie.

Quelle échelle de grandeur ?

Mais, une question se pose : Dans quelle échelle de grandeurs sommes-nous ? Sommes-nous dans l’infiniment petit ou bien dans l’infiniment grand ? Une puce, voit-elle l’éléphant sur lequel elle est juchée ?

Un monde causal, matériel, où la vitesse maximale est celle de la lumière

Dans notre monde matériel tout phénomène nait d’une causalité. pour que tout effet soit engendré par une cause, il faut deux paramètres : L’espace et le temps. Dans ce monde, la vitesse maximale observée est celle de la lumière. Même Einstein le supposait jusqu’à un certain moment de sa vie, lorsqu’il dut faire face à la naissance de la mécanique quantique, qu’il avait participé à créer mais qu’il critiquait pour son impermanence !
C’est là qu’il se rendit compte, que deux particules même fort éloignées et se déplaçant en sens inverse à la vitesse de la lumière, gardaient une relation nommée : relation de conservation, elles gardaient entre elles une cohérence, et en mesurant l’une on pouvait connaitre l’état de l’autre.... Ce paradoxe qui suggérait des vitesses de propagation de l’information bien plus élevées que celle de la lumière, amena Einstein à s’interroger sur l’existence même de l’esprit. C’est ce qui l’amena sans doute, sur le plan philosophique, à pencher pour une vision panthéiste du monde et de sa création.

Un monde non causal, hors de l’espace temps : le monde de l’esprit ? De la conscience primordiale ???



Mes propres expériences et celles que j’ai pu découvrir par des témoignages et par les travaux de l’ISSNOE suggèrent fortement une hypothèse : l’existence d’un monde parallèle où les vitesses dépassent celle de la lumière est semblent être plutôt liées à la pensée... Là, toute pensée est création immédiate, tout déplacement imaginé est immédiatement réalisé.....
Notre prochain article abordera cette hypothèse suggérée par les expériences de SHC (sorties hors du corps)

0288


 
E-mail
Appel
Plan
À propos de
LinkedIn